01 88 33 10 00

Mon avis sur la Casio DBC-32 : La montre pour initié Geek

Bonjour, je voulais donner mes impressions sur cette Casio DBC-32 que je possède depuis quelques temps. Je sais que c’est une réédition de certains modèles emblématiques des années 80.

J’ai 42 ans et j’ai grandi dans les années 80/90 et cette montre m’avait toujours marqué, à la fois comme une sorte d’emblème du “Nerd” et non du geek, et en même temps, une manière de dire “je suis fan de SF et je bricole des ordinateurs le WE”. Cependant depuis que je la possède, je n’y vois que des avantages pragmatiques, loin de l’image initiale qu’elle pouvait avoir… 

1/ Cette DBC-32 possède une pile d’une durée de vie 10 ans ! Elle permet d’enregistrer des numéros de téléphone, je cite pour être précis le texte indiqué sur le site Casio FR :  “Chaque fichier de données peut comprendre jusqu’à 8 caractères et 12 chiffres”  Elle est pour moi une sorte de back-up ultime, une anti-smart Watch. A une époque où l’on a développé une mémoire de poisson rouge, à cause de cet asservissement provoqué par l’usage compulsif des smartphones ; Avec une DBC-32 vous enregistrez les numéros importants de vos proches, vous mettant l’abri des batteries viciées d’obsolescence programmée de vos smart phones ! Mais aussi comme c’est dans mon cas, le code PUK de mon tel (ayant déjà eu la mésaventure de bloquer ma SIM à l’étranger), le numéro de SECU, quelques password… Pour résumé, au poignet vous avez une montre avec une pile durée vie 10 ans et des données importantes sauvegardées, quand votre smartphone ou votre smart watch doivent être rechargés chaque jour ou presque…

2/ La fameuse fonction calculatrice qui peut s’avérer utile, mais aussi la fonction convertisseur de devises, qui elle, à l’étranger peut avoir une réelle utilité, lorsque votre smartphone pour une quelconque raison n’est plus en mesure de capter du réseau !

3/ Elle a la fonction deuxième fuseau horaire…
4/ Chrono et compte à rebours, classique…
5/ 5 alarmes une fonction toujours utile…

La montre peut se mettre en français, chose assez rare selon mon expérience…

6/ Son look ! Porter une DBC-32, c’est faire un pied de nez à l’époque actuelle, tout en revendiquant un aspect Geek authentique, ce mot Geek tant galvaudé… Plus haut j’ai fait le distinctif avec Nerd, qui qualifiait à l’origine le matheux à lunette, avec des stylos visibles sur sa poche de chemise, et idéalement ingénieur NASA…  Mais pour faire simple, Geek dans mon propos, de conclusion, indique avec cette Casio, la volonté d’un retour au source. Quelques remarques, très pratiques aussi, elle est agréable à porter, elle épouse parfaitement la forme du poignet, la montre est vraiment lisible, les touches du clavier sont dures, il faut s’y habituer pour comprendre la pression nécessaire pour actionner les touches. Cette impression de dureté est gage de qualité. Pour finir elle n’est pas étanche, chose rare là aussi, aucune mention de sa classe d’étanchéité, la présence du clavier rendant compliquée selon moi, l’obtention d’une telle aptitude. Je me suis déjà lavé les mains avec, et elle fonctionne toujours parfaitement… Une Casio que j’adore porter, comme un OVNI pour les jeunes générations, posant leur regard dessus…

Une DBC-32 c’est un way of life, c’est aussi peut être détenir une Tour PC comme c’est mon cas, et pouvoir changer des composants, au gré de leur durée de vie… Une DBC-32

c’est une dose de pragmatisme, une capsule de temps 80s/90s pour un prix imbattable…

 

Laisser un commentaire